ACCUEIL MADA. HISTOIRE MADA. GEOGRAPHIE MADA. DIVERS
PUBLICATIONS MEDIAS LIENS UTILES FORUM
Archives actualité Archives analyse Annonces Annuaire Partenaires Soutien Contact

ARCHIVES ANALYSE : 3 SEPTEMBRE 2002

"UN COMMENTAIRE SUR CE DEBAT "ORIGINE ETHNIQUE"."

VOICI UN TEXTE PARU SUR MADONLINE

" . . .
Le débat sur l'origine ethnique remis sur le tapis
Par Joël Ralaivaohita, le 14/08/2002
http://www.madonline.com/

La fin de la crise politique et les opérations militaires de pacification ont remis sur le tapis le débat sur l'origine ethnique à Madagascar.
L'arrestation de nombreux originaires des régions côtières de Madagascar a réveillé le vieux démon du tribalisme chez une frange de la classe politique malgache. Si la question a été, pour la première fois, évoquée par l'aile dite" modérée" du parti AREMA, le parti de l'ancien président, Didier Ratsiraka, elle est actuellement reprise par une partie de la plus ancienne génération, encore en activité, de la classe politique.
Parmi les hommes politiques qui ont évoqué la question dans le contexte actuel de l'après - crise: les proches de l'ancien président Albert Zafy. Ce dernier, depuis la période électorale, a pris une certaine distance vis-à-vis de Ravalomanana. A tel point que le parti fondé par l'ancien chef d'Etat, l'UNDD, est aujourd'hui au bord de la scission. Certains affichant une volonté nette de collaborer avec le nouveau pouvoir, tandis que d'autres souhaiteraient figurer dans l'opposition.
La plupart des individus arrêtés et détenus dans le cadre de la crise politique malgache sont originaires des régions côtières. Et très peu de Merina, le groupe ethnique de Ravalomanana, semblent impliqués dans l'affaire. C'est, depuis plusieurs semaines, le leitmotiv des quelques anti-Ravalomanana qui occupent le terrain médiatique à la suite des opérations militaires de pacification.
Sans vouloir polémiquer - le tribalisme étant le principal outil utilisé par les anciens colonialistes pour diviser les Malgaches - l'entourage du président de la République, Marc Ravalomanana, répond à ses détracteurs. "C'est dans les régions côtières que la sécession et le terrorisme avaient lieu, c'est normal si c'est là bas que les arrestations ont lieu" a affirmé mardi soir, sur une station de radio privée, Marson Evariste, proche collaborateur de Ravalomanana. Sans oublier de préciser qu'il est lui même un "côtier".
Les autorités judiciaires, elles, à aucun moment, n'ont évoqué les questions liées à l'origine ethnique des inculpés dans le cadre de la crise malgache. Elles promettent une Justice équitable, ainsi que l'accélération des procédures pour mettre fin aux polémiques
. . . "

VOICI MON COMMENTAIRE

Premièrement, ce problème est vraiment récurrent, et tout le monde le sait. Mais je ne vais pas m'évertuer à montrer, mieux les historiens, ni comment, ni pourquoi cela a été utilisé dans la colonisation. Pour simplifier, je rejoins la personne qui le dit ci-dessus que "cela a été utilisé pour diviser les Malgaches".

Ce qui est plus intéressant, ma foi, puisque le problème réapparaît, c'est de savoir l'INTENTION au départ de tout cela :
- Pourquoi le problème de l'origine ethnique revient-il au devant de la scène AUJOURD'HUI?
- Comment est-il réapparu aujourd'hui ?
- Est-ce pour diviser les Malgaches selon leurs origines ethniques ?
- Pourquoi seulement aujourd'hui, à l'heure où les autorités essaient de pacifier les régions ?
- De quelles régions s'agissent-elles ?
- Pourquoi a-t-on besoin de pacifier ces régions aujourd'hui ?
- Y a-t-il une relation directe entre les CAUSES des troubles dans ces régions, les ORIGINES ETHNIQUES des auteurs de ces actes illégaux et criminels, et CELLES des victimes de ces actes?
- Pourquoi le Professeur Zafy Albert ne s'était pas posé la question de savoir : l'origine ethnique de ces criminels (personnes de main, et commanditaires) AU MOMENT où ils ont décidé de commencer ces opérations ?
- Pourquoi Mr Zafy Albert n'avait-il pas haussé le ton DURANT toutes les exactions perpétrées dans toutes ces régions ?
- Pourquoi Mr Zafy Albert décide de remettre ce problème sur la table seulement AUJOURD'HUI?

BREF,

- Est-ce que ces gens ont-ils décidé de perpétrer toutes ces exactions parce qu'ils sont d'origines côtières ?
- Est-ce qu'ils ont décidé de semer les troubles dans toutes ces régions pour des "idées de démocratie" (donc, non basées sur des critères de type couleur de la peau, ou origine ethnique), ou uniquement pour casser des "non côtiers" ?

Je crois que la réponse de Mr Marson Evariste est de bon sens !

Puisque, vous savez, nous pourrions faire un raisonnement de "simplet" ou de "simple d'esprit", si nous voulions nous attacher uniquement à la peau de nos fesses, ou à l'origine de notre ethnie, en nous posant la question suivante :
- Est-ce que Mr Zafy Albert serait devenu Grand Professeur de Médecine, uniquement, parce qu'il viendrait de Diego Suarez ?
- Si oui, ne devons-nous pas avoir, dans ce cas, plusieurs professeurs de médecine parmi les originaires de Diego (je pousse au fonds le raisonnement pour voir l'absurdité de telle tentative intellectuelle) ?

Bien sûr ! Loin de moi l'idée de considérer Mr Zafy Albert comme un tel "simplet" !

Mais seulement : Pourquoi croit-il que, dans le cas d'espèce qui nous concerne aujourd'hui, statistiquement, et a posteriori, y aurait-il plus de gens originaires des côtes qui ont été appréhendés ?

Là encore, la réponse de Mr Marson Evariste est plus de bon sens !

Donc, je crois qu'il faudrait demander à Mr Zafy Albert ce qu'il a réellement dans sa tête lorsqu'il a sorti ce genre de propos, pour ne pas parler à sa place.

C'est à chacun de nous de réfléchir là-dessus !

Merci beaucoup.

RANAKANDRIANTSOA Soromilanja